EXHIBITION


DIAMOND SEA

A SOLO EXHBITION, 280 MARE STREET, HACKNEY LONDON, FROM THE 12TH TO THE 30TH OCTOBER 2017
 


Diamond Sea is ROLLVNDO’s first solo exhibition. Diamond Sea is an exploration of the self and the many facets of the soul. Taking inspiration from the Sonic Youth song The Diamond Sea, ROLLVNDO invites the viewer to look inside the work to discover oneself through fleeting
self-reflection. The mirrored surfaces embedded within the collages reflect and catch the layered and ripped images, posing the question; are you gazing out from within, or are you looking in from the outer edge?
Either way, your distorted profile becomes part of the work for the brief moment that you stand in front of it, but as soon as you leave, your 
features will be replaced by someone else. Similarly, Miroir entices with your own apparition, as it captures and projects the many different versions of yourself. The mirror and the reflective surface has always posed a question of vanity, self-absorption and the ideals of beauty.
Stared at for too long, just like Narcissus, your own reflection will claim you.

Curator: Cassi Young

Co-ordinator Post war & Contemporary Art at Christie’s





‘Time takes its crazy toll
And how does your mirror grow
You better watch yourself when you jump into it
Cause the mirror's gonna steal your soul’



‘Blood crystallized as sand
And now I hope you'll understand
You reflected into his looking glass soul
And now the mirror is your only friend’







VOYAGE LE TEMPS DES FLEURS



A SOLO EXHBITION AT THE BRICK BREWERY IN PECKHAM, LONDON, FROM THE 7 FEBRUARY TO THE 31 MARCH 2019



SERIES INSPIRED BY  THE SONG, LE TEMPS DES FLEURS,  FROM DALIDA

Dans une taverne du vieux Londres
Où se retrouvaient des étrangers
Nos voix criblées de joie montaient de l´ombre
Et nous écoutions nos cœurs chanter


C´était le temps des fleurs
On ignorait la peur
Les lendemains avaient un goût de miel
Ton bras prenait mon bras
Ta voix suivait ma voix
On était jeunes et l´on croyait au ciel
La, la, la...
On était jeunes et l´on croyait au ciel


Et puis sont venus les jours de brume
Avec des bruits étranges et des pleurs
Combien j´ai passé de nuits sans lune
A chercher la taverne dans mon cœur


Tout comme au temps des fleurs
Où l´on vivait sans peur
Où chaque jour avait un goût de miel
Ton bras prenait mon bras
Ta voix suivait ma voix
On était jeunes et l´on croyait au ciel
La, la, la...
On était jeunes et l´on croyait au ciel


Je m´imaginais chassant la brume
Je croyais pouvoir remonter le temps
Et je m´inventais des clairs de lune
Où tous deux nous chantions comme avant


C´était le temps des fleurs
On ignorait la peur
Les lendemains avaient un goût de miel
Ton bras prenait mon bras
Ta voix suivait ma voix
On était jeunes et l´on croyait au ciel
La, la, la...
On était jeunes et l´on croyait au ciel


Et ce soir je suis devant la porte
De la taverne où tu ne viendras plus
Et la chanson que la nuit m´apporte
Mon cœur déjà ne la reconnaît plus


C´était le temps des fleurs
On ignorait la peur
Les lendemains avaient un goût de miel
Ton bras prenait mon bras
Ta voix suivait ma voix
On était jeunes et l´on croyait au ciel
La la la...
On était jeunes et l´on croyait au ciel